Le Boulet

Parabole

L’homme libre vit un forçat :
« Or ça !
Quel crime as-tu commis, l’ami, pour cette peine,
Pour ce boulet, pour cette chaîne ?
Pour quel meurtre sanglant, quel ignoble forfait ?
– Ma foi, je n’ai rien fait,
Car c’est de mon plein gré que je rame en galère,
Bagnard je suis, mais volontaire.
Je n’ai le noir cachot nullement mérité
Mais j’y dors en sécurité.
Ici ma chair n’est poursuivie
Par quiconque en voudrait à ma fragile vie.
Je vis, calme, à l’abri des murs de ma prison.
La liberté chérie ! Quelle sotte raison !
Quand loin du poulailler s’égare une pondeuse,
La voilà libre et bienheureuse
Quand au frais d’un bosquet la trouve par hasard
Le renard. »

Les peuples insensés se ferrent sans murmure
Du boulet de la dictature.

Le Rieu de Condé, le 23 juillet 2017

www.lilianof.fr
https://lilianof.com
https://www.thebookedition.com/fr/765_lilianof
https://plumeschretiennes.com/author/lilianof
https://www.facebook.com/lilianof59/
https://vk.com/lilianof

© 2021 Lilianof

Publié par Lilianof

J’avais quatorze ans lorsque m’est venu le désir de devenir écrivain. Mais après l’adolescence, j’ai décidé de ne plus écrire. Ce n’est qu’après trente ans de silence que m’est venue l’idée d’une très courte comédie : « Un drôle d’héritage ». C’était reparti ! Après avoir été facteur dans l’Eure-et-Loir, je suis installé, depuis 2013, à Vieux-Condé, où je retrouve mes racines, étant petit-fils de mineur. La Bible et Molière sont mes livres de chevet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :