Cordélie

Pauvre Cordélie, pleures-tu sans cesse ?
Enfant rejeté, amour en détresse.
Le roi t’a chassée loin de ta maison.
Lear a-t-il perdu toute sa raison,
Son jugement sûr, sa noble sagesse ?

N’as-tu pas aimé sa longue vieillesse ?
Ton père a donné toute sa tendresse,
Mais tu ne sais pas faire de chansons,
Pauvre Cordélie.

Éloigne la joie, bannis l’allégresse ?
Mais console-toi, forte en ta faiblesse,
Telle un rossignol chante en ta prison,
La pâle vertu brille sur ton front,
Au fond de ton cœur reste la tristesse,
Pauvre Cordélie.

Le Rieu de Condé, 29 août 2019

www.lilianof.fr
https://lilianof.com
https://www.thebookedition.com/fr/765_lilianof
https://plumeschretiennes.com/author/lilianof
https://www.facebook.com/lilianof59/
https://vk.com/lilianof

© 2021 Lilianof

Publié par Lilianof

J’avais quatorze ans lorsque m’est venu le désir de devenir écrivain. Mais après l’adolescence, j’ai décidé de ne plus écrire. Ce n’est qu’après trente ans de silence que m’est venue l’idée d’une très courte comédie : « Un drôle d’héritage ». C’était reparti ! Après avoir été facteur dans l’Eure-et-Loir, je suis installé, depuis 2013, à Vieux-Condé, où je retrouve mes racines, étant petit-fils de mineur. La Bible et Molière sont mes livres de chevet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :