Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (7)

Chapitre VIILe Testament du Biographe Une dizaine d’années s’est écoulée depuis que j’ai composé la première ligne de Sylduria. Trois présidents se sont succédé à la République française, aussi indigne de leur fonction l’un que les deux autres. Le lecteur aura reconnu la caricature des deux premiers. J’ai d’abord écrit une pièce de théâtre : Lynda deLire la suite « Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (7) »

Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (5)

Chapitre VDeux Rois pour le Prix d’un Quand il eut faim, il descendit dans la cuisine royale, se servit, comme chez lui, dans le réfrigérateur, et se composa un casse-croûte. La nuit venue, il réalisa un très vieux rêve : il dormit dans le lit de Lynda, sans Lynda, il ne faut pas exagérer non plus.Lire la suite « Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (5) »

Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (4)

Chapitre IVCeux qui restent Voici, parmi les personnes que nous avons rencontrées au cours de cet ouvrage, celles qui ont spontanément disparu : Lynda, Julien, David, Léa, Éva, Mamadou et leurs enfants, Ottokar, Wladimir, Périklès, Héléna et leurs enfants, Félix, sa femme et ses enfants, Elvire, Timothée, Mohamed, Aïcha, Fabien et Fabienne, le commissaire Mansinque, Yakouba, Moussa,Lire la suite « Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (4) »

Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (3)

Chapitre IIIRetour sur Terre Dimitri observe attentivement la chambre où Lynda, après avoir été cruellement battue, était retenue prisonnière. Il inspecte la fenêtre, ouvre les placards, et même les tiroirs. « Comment cette garce a-t-elle fait pour s’enfuir ? » Il regagne son bureau d’où il convoque son complice, le duc de Baffagnon. Celui-ci se présente avec célérité. « Asseyez-vous,Lire la suite « Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (3) »

Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (2)

Chapitre IIDans les Nuages Julien sortait d’un sommeil mal éveillé. « Mais je ne suis pas dans mon lit ! Qu’est-ce que je fais ici ? » En effet, il lui semble reposer sur du vide, enveloppé d’une épaisse nuée. Il constate qu’il est tout nu comme un ver de terre. Ce n’est pas dans ses habitudes, même quand ilLire la suite « Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (2) »

Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (1)

Chapitre PremierMais où est donc passé Paul ? Le biographe de la reine de Syldurie achevait sa Saint-Feuillien à sa table habituelle du Bis Trop, sur la place d’Havré, près de Mons. Avisant l’horloge, il se leva pour payer sa consommation. Il salua l’assistance après un dernier coup d’œil au chat de Philippe Geluck qui luiLire la suite « Épilogue – Mais où est donc passée Lynda ? (1) »

La Cantine des Italiens (25)

Chapitre XXVLa Reine amochée Xanthia se relève péniblement, tenant sa figure dans ses mains. « Je constate avec plaisir que tes poings sont toujours aussi solides. – Ainsi, tu t’appelles Nolwenn. – Nolwenn Le Kervédec. Et ce n’est pas un nom grec, je suis bretonne. – Nolwenn Le Kervédec. Il va falloir que je m’y habitue. – Pour le mauvais quartLire la suite « La Cantine des Italiens (25) »

La Cantine des Italiens (24)

Chapitre XXIVNolwenn Palsambleu ! pense Alphonse, cette jeune tigresse a plus de griffe que de cervelle. Elle n’a même pas pensé à me confisquer mon téléphone. Ma maîtresse et mon maître ne vont pas tarder à venir me tirer d’embarras. » Il tire son mobile de sa poche et commence à tactiler. « Ventrebleu ! Il n’y a même pasLire la suite « La Cantine des Italiens (24) »

La Cantine des Italiens (23)

Chapitre XXIIIUn Duel Je vais faire une petite promenade du côté du château ducal, dit Félixérie, pendant que tu t’occupes du reste. Le duc Alphonse m’aidera certainement à retrouver David, si je le lui demande gentiment. – Sois tout de même prudente, répond Lynda. – Je suis une disciple de Sandra la Teigne et de Cyrano de Bergerac.Lire la suite « La Cantine des Italiens (23) »

La Cantine des Italiens (22)

Chapitre XXIIDavid Le général est placé aux arrêts de rigueur. Lynda appelle de nouveau l’État-major. « Je veux voir tous les officiers supérieurs et tous les officiers subalternes dans la cour d’honneur demain à dix-huit heures. Ceux qui manqueront à cet appel sans excuse seront sanctionnés. » Le colonel raccroche en soupirant. Il pond une circulaire à laLire la suite « La Cantine des Italiens (22) »