La Cantine des Italiens (5)

Chapitre VLatifa Les Lambert avaient descendu leurs bagages et s’apprêtaient à rendre les clefs de leurs chambres. Le réceptionniste avait l’air de mauvaise humeur. « Vous savez, les mariés dont nous parlions hier, Vandenaeker, eh bien ! ils sont partis en plein milieu de la nuit, à la cloche de bois ! – Ils étaient vraiment pressés de nousLire la suite « La Cantine des Italiens (5) »

La Cantine des Italiens (4)

Chapitre IVL’Enveloppe mystérieuse Mais passons dans mon petit salon puisque j’ai eu la chance de trouver un connaisseur, nous y serons plus à l’aise pour y parler peinture. » Le duc introduisit son hôte dans un salon baroque. Une élégante enveloppe écrue doublée, ni collée ni adressée, avait été glissée sous la porte. Le duc la ramassa,Lire la suite « La Cantine des Italiens (4) »

La Cantine des Italiens (3)

Chapitre IIIAlphonse de Baffagnon Le couple royal avait décidé de mettre bientôt un terme à son séjour en Belgique, des vacances trop longues finissent par devenir ennuyeuses. C’était l’heure de l’apéritif. On se préparait à dîner, c’est-à-dire, à déjeuner. Au bar de l’hôtel Mélissa, Julien, toujours aussi réfractaire à l’invasion angliciste, avait commandé un Martini surLire la suite « La Cantine des Italiens (3) »

La Cantine des Italiens (2)

Chapitre IIPoliouchko[1] Polié Comme tous les soirs, Lynda consulte sa messagerie : « Son Excellence le duc Alphonse de Baffagnon a le plaisir de convier Votre Majesté au vernissage de son exposition, consacrée exclusivement à son œuvre de 2×4 m, intitulée Poliouchko Polié. Un vin d’honneur y sera servi. » « Tiens ! se dit la reine, la Syldurie aurait-elle vu naîtreLire la suite « La Cantine des Italiens (2) »

La Cantine des Italiens (1)

Chapitre PremierL’Hôtel Mélissa Élégante comme une jeune mariée grassouillette dans sa robe de dentelle écrue, la basilique de Bonsecours, juchée au sommet d’un monticule qui, dans ce pays de plate renommée, fait figure de montagne, domine, du sommet de sa flèche néo-gothique, la plaine hennuyère et la forêt qui porte son nom. À ses pieds,Lire la suite « La Cantine des Italiens (1) »